duvoplus Story
basse-cour

Je salue chaque matin mes petites caqueteuses

Il suffit de venir prendre le café chez la famille Gevers pour le savoir : ce sont de bons vivants, aussi sur le plan culinaire. Dans la cuisine, Jan s'en occupe en tant que chef. Mais en même temps, il ne veut travailler qu'avec des ingrédients frais et biologiques qui font souffrir le moins possible notre planète.

"Les haricots du Kenya, les asperges du Pérou, etc. Ces produits ne sont pas assez savoureux et ont une énorme empreinte écologique : je ne voulais plus en acheter ", soupire Jan en dégustant une tasse fumante d'or noir. " J'ai donc pris une décision radicale il y a quelques années : produire moi-même mes propres ingrédients."

Organic eggs laid at home
"Mes œufs doivent être aussi biologiques que possible. Donc issus d’une propre production. "

Potager 2.0, pour une meilleure récolte

"J'avais déjà un potager dans le jardin de la première maison que nous louions ", se souvient Jan. "Mais cette fois, je cultive mes légumes dans des bacs surélevés. De cette façon, la terre contenue dans les bacs se réchauffe plus vite au printemps et la saison des légumes commence donc plus tôt. En outre, vous avez moins de mauvaises herbes. Et grâce aux filets placés au-dessus de mes bacs, je garde de nombreux insectes à l’écart de mes légumes et je réduis donc au maximum l’utilisation de produits biologiques."

Huerto

Oeufs biologiques issus d’une propre production

"Parallèlement à cela, Jan a couvé un second plan - sans jeu de mots. « J'utilise beaucoup d'œufs dans ma cuisine », dit-il. « Et ces œufs doivent être aussi biologiques que possible. » De plus, il voulait réduire au maximum la quantité de déchets de cuisine. « Nous avons donc décidé d’élever des poules. Depuis lors, je me rends chaque matin dans le poulailler pour y saluer mes amies caqueteuses et leur donner des graines mélangées à des granulés de ponte. Pour qu’elles puissent m’offrir le lendemain des œufs savoureux avec une coquille solide!"